Chirurgie réfractive : la technique LASIK, comment ça marche ?

Publié le : 08 mars 20236 mins de lecture

La chirurgie réfractive est une intervention de plus en plus courante pour corriger les troubles de la vision. Parmi les techniques les plus employées, on trouve la technique LASIK, qui a permis à de nombreuses personnes de retrouver une vision nette et claire. Dans cet article, on va examiner en détail la technique LASIK et comprendre comment elle permet de corriger les troubles de la vision. On va également étudier les avantages et les limitations de cette technique, ainsi que les coûts et les prises en charge associées. Enfin, on va se pencher sur les effets à court et à long terme et les complications potentielles liées à la chirurgie réfractive LASIK, afin de vous donner toutes les informations nécessaires pour faire un choix éclairé.

Qu’est-ce que la chirurgie réfractive ?

La chirurgie réfractive est une intervention chirurgicale réalisée sur l’œil pour corriger les troubles de la vision. Elle comprend un ensemble de techniques chirurgicales qui modifient la courbure de la cornée afin de corriger les erreurs de réfraction de l’œil, rendant ainsi l’image plus nette.

But et principes de la chirurgie réfractive

Le but de la chirurgie réfractive est de réduire la dépendance aux lunettes ou aux lentilles de contact pour les personnes atteintes de troubles de la vision. Les principes reposent sur la modélisation mathématique de l’œil afin de corriger les anomalies optiques de la cornée.

Types de chirurgie réfractive

Les types de chirurgie réfractive les plus courants sont la LASEK, la PKR et la LASIK. La technique LASIK est la plus avancée et la plus répandue. Elle est considérée comme la plus efficace pour corriger la myopie, l’astigmatisme et l’hypermétropie.

La technique LASIK : comment fonctionne-t-elle ?

La technique LASIK consiste à découper un lambeau fin de tissu cornéen à l’aide d’un laser femtoseconde, pour permettre à un second laser excimer, de réduire la courbure de la cornée et corriger les erreurs de réfraction. Cette opération est réalisée sous anesthésie locale.

Processus et procédé de la technique LASIK

La technique LASIK est un procédé rapide et sans douleur. Elle dure environ 15 minutes. Après cette opération, le patient peut retourner à la maison le jour même. Le processus commence par la réalisation de tests pour évaluer l’état de l’œil et déterminer la quantité de tissu cornéen à enlever. Le chirurgien utilise ensuite un laser femtoseconde pour créer une petite charnière dans la cornée et découper un lambeau fin de tissu cornéen, qu’il plie pour dégager la couche sous-jacente. Il utilise ensuite un second laser excimer pour retirer des parties très fines de tissu cornéen et modifier la courbure de celle-ci pour corriger les défauts de réfraction de l’œil. Le lambeau est ensuite repositionné sur la cornée, où il adhère tout seul sans avoir besoin de points de suture.

Avantages et limitations de la technique LASIK

Les avantages de la technique LASIK sont nombreux : elle est rapide, efficace et sans douleur, et permet une récupération visuelle rapide. Cependant, elle n’est pas recommandée pour tout le monde, notamment pour les personnes présentant des pathologies oculaires ou des antécédents de cicatrisation. De plus, elle peut provoquer des effets secondaires, tels que la sécheresse oculaire ou la vision floue, bien que ces effets soient souvent temporaires.

Coûts et prise en charge pour la chirurgie LASIK

Le coût de la chirurgie réfractive LASIK varie en fonction de différents facteurs, tels que le type d’équipement utilisé et le niveau d’expertise du chirurgien. Comme la chirurgie LASIK est considérée comme une intervention esthétique, elle n’est généralement pas couverte par l’assurance maladie. Elle peut toutefois être proposée à des tarifs préférentiels dans certains cabinets de chirurgie privés.

Effets à court et long terme après une opération LASIK

Effets positifs de la chirurgie réfractive LASIK

Les effets positifs de la chirurgie réfractive LASIK sont nombreux. En effet, cette technique permet une récupération visuelle rapide, une grande précision de correction, et une amélioration significative de la qualité de vie des patients, qui peuvent enfin se passer de lunettes ou de lentilles de contact.

Complications courantes et potentielles liées à la chirurgie réfractive LASIK

La sécheresse oculaire, qui peut être plus ou moins sévère selon les patients. Elle disparaît dans les semaines suivant l’intervention, mais peut persister chez certains patients. La sensation de halo autour des sources lumineuses la nuit, qui peut gêner la conduite nocturne. Cette sensation disparaît avec le temps. La diminution de la qualité visuelle dans des conditions de faible luminosité. Le patient peut éprouver des difficultés à distinguer les objets dans un environnement peu éclairé. Le risque d’infection, bien que faible, existe toujours. Il est important de respecter les consignes post-opératoires pour éviter ce type de complication.

Plan du site