Réforme des contrats responsables : des prix stables mais moins de lunettes vendues

La Drees (direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) a étudié les impacts de la réforme des contrats responsables en optique. Globalement, les prix moyens sont restés stables. Par contre, le nombre de lunettes vendues a diminué.

En 2017, 12 millions d’équipements (une monture et deux verres) ont été vendus en France. L’assurance maladie obligatoire a pris en charge 4% des dépenses d’optique médical, 73% étant financés par les organismes complémentaires. En 2015, la réforme des contrats responsables a introduit des plafonds de prise en charge par ces complémentaires, notamment un maximum de 150 euros pour la monture. La prise en charge est également limitée à un équipement tous les deux ans.

Deux ans plus tard, quelles sont les conséquences?

Alors qu’en 2014 les renouvellements datant de moins de deux ans représentaient 35%, ils ne sont plus que 24% en 2017. Cette même année, 41 % des montures sont vendues au-dessus du plafond de prise en charge (150 euros), soit à un niveau comparable à celui de 2010 (40 %). La distribution de prix a néanmoins évolué avec une plus forte concentration autour de ce plafond. Ainsi, en 2017, 47 % des montures sont vendues à un prix compris entre 120 euros et 179 euros, contre 39 % en 2010. Enfin, la réforme n’a pas engendré de baisse significative du prix moyen des équipements complets vendus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *