Novacel lance un projet de tests objectifs pour évaluer les bénéfices des progressifs

Partenaires depuis 2014, Novacel et Streetlab travaillent ensemble sur l’évaluation des verres progressifs par test au porter. Les retours subjectifs des porteurs ne permettent cependant pas toujours d’évaluer et de différencier les produits. Pour remédier à cela, l’équipe a recherché des critères objectifs de performance pour mieux évaluer les bénéfices des verres pour les presbytes.

Pour arriver à chiffrer les bénéfices porteurs, Novacel et Streelab se sont tournés vers l’observation de l’impact de verres progressifs de designs différents, sur le comportement des porteurs de deux populations : les primo-porteurs et les presbytes confirmés. Des tâches comportementales ont été définies : alternance de fixations entre les visions de près et intermédiaire, étendue horizontale de la vision intermédiaire et déplacement dans une rue artificielle avec franchissement d’obstacle. Un questionnaire subjectif était également rempli par chaque porteur. L’étude a porté sur 35 personnes réparties en deux groupes : primo-porteurs et presbytes déjà porteurs de progressifs. Deux types de verres étaient comparés : l’un à géométrie « hard », l’autre à géométrie « douce ».

Des résultats encourageants

L’étude ne montre pas de différences subjectives entre les deux géométries. Concernant l’alternance vision de près/intermédiaire, les primo-porteur répondent globalement plus lentement (20%) que les presbytes déjà équipés de progressifs. Quelle que soit le design, Il est donc difficile pour les nouveaux porteurs d‘adapter leurs mouvements de tête à la progression du verre. De plus, ils sont plus performants dans cette tâche avec un design soft. L’étendue horizontale de la vision intermédiaire n’a pas apporté de résultats significatifs. Par contre, la mesure du franchissement d’obstacle semble être une piste sérieuse pour évaluer l’effet du port de verres progressifs sur les risques de chutes. En effet, les primo-porteurs marchaient avec beaucoup plus de précautions lorsqu’ils portaient un verre de design « hard ». Les porteurs confirmés avaient, eux, plus de mal à apprécier la hauteur de la marche avec le design « soft ». Ces résultats poussent Novacel et Streetlab à poursuivre leurs recherches. Leur objectif est aujourd’hui d’évaluer l’impact des verres haut de gamme par rapport aux entrées de gamme dans les activités quotidiennes. En parallèle, un travail sera fait sur une validation méthodologique des tâches en les retravaillant. A terme, d’autres géométries seront testées sur des échantillons plus grands afin d’établir les valeurs de référence de ces nouveaux tests.

Afin de créer une étude de grande envergure, Novacel recherche de nouveaux partenaires au sein de la filière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *