Naissance du Rassemblement des opticiens de France

C’est le 22 mars, qu’André Balbi, opticien en Corse et président du Rassemblement des opticiens de France (ROF) annonçait la création de cette association qui a pour ambition de regrouper la majorité des opticiens français quel que soit leur horizon.

C’est le 22 mars, qu’André Balbi, opticien en Corse et président du Rassemblement des opticiens de France (ROF) annonçait la création de cette association qui a pour ambition de regrouper la majorité des opticiens français quel que soit leur horizon.

Le Rof rassemble des opticiens indépendants (Association des opticiens de Savoie, Syndicat des opticiens de Corse), sous enseignes (Alain Afflelou Group, GrandVision France, Hans Anders, Optissimo, Krys Group, Optic 2000 – Lissac, Optical Center) et des professionnels utilisant internet comme canal de distribution (Association Française des opticiens par internet – AFOI) qui souhaitent « travailler ensemble dans l’intérêt du métier d’opticien ». L’association a vocation à se pérenniser dans une organisation unique et largement représentative de la profession qui doit voir le jour au 1er janvier 2018.
Le Rof souhaite défendre le métier d’opticien en délivrant un message cohérent. Il base son action sur neuf points :
– Favoriser, sous l’autorité de l’ophtalmologiste, l’accès à des soins de santé visuelle de qualité tout en garantissant la liberté de choix du professionnel et du produit
– Supprimer les remboursements différenciés qui empêchent l’assuré de choisir librement son professionnel de santé
– Autoriser le tiers payant complet à tous les assurés chez tous les opticiens
– Définir, en accord avec les professionnels concernés, les critères qualité des appels d’offre liés aux réseaux de soins
– Séparer le rôle des organismes de remboursement de santé et leurs réseaux de soin, de l’activité de centrale d’achat et de distribution de commerce de détails
– Renforcer, sous l’autorité de l’ophtalmologiste, la complémentarité entre les professionnels de santé visuelle
– Faire évoluer la formation initiale à 3 ans des opticiens vers celle d’un opticien réfractionniste
– Favoriser le développement du numérique et des nouvelles technologies au service de la santé visuelle
– S’engager au respect de l’éthique et de la déontologie
Le Rof se veut une structure ouverte et accueille opticiens, association, syndicat, franchiseur, etc. pour parvenir à une représentation équilibrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *