Essilor: A quel âge cesse-t-on d’être jeune ?

C’est une question bien existentielle. Cette interrogation devrait faire le tour des réseaux sociaux. Percevoir autrement le vieillissement, combattre les clichés sur la vieillissement c’est le défi que lance Essilor avec la campagne « Age is  just a number».

« Ne freinons pas nos envies. »

L’idée : il est possible de dépasser les limites de la presbytie et de vivre ses projets quel que soit son âge.

Les verres Varilux X series sont spécifiquement conçus pour répondre aux besoins de tous les presbytes, et notamment ceux de la Génération X : des consommateurs nés entre 1965 et 1980, extrêmement actifs, utilisateurs d’outils digitaux et désireux de ne pas être limités dans leurs activités par des problèmes de vue. Ces nouveaux verres progressifs offrent ainsi aux presbytes une excellente acuité visuelle, quelle que soit la distance. La modification de la zone inférieure du verre limitent les mouvements de tête. Grâce à la technologie Xtend, une innovation en matière de design, les verres Varilux X series offrent des bénéfices supplémentaires en vision de près. L’association de cette technologie et d’un nouveau système de calcul permet à Essilor de concevoir le verre avec plus de précision, répondant au besoin de voir net à des distances multiples dans le même axe de regard.

 

Avec Nanoptix, les images ne sont plus déformées et la sensation de perte d’équilibre disparaît.

Avec Synchroneyes, les champs de vision sont élargis.

Avec 4D Technology, les verres tiennent compte de l’œil directeur, pour un temps de réaction de regard optimisé.

Le verrier a développé des kits spéciaux pour les opticiens partenaires à télécharger sur www.essilorpro.fr, afin de leur permettre de relayer la campagne et d’animer leurs propres réseaux sociaux.

 

La 2ème édition de « Voir ma Vie en Lumière » sur le Figaro.fr

Afin de prolonger l’expérience de 2016, Transitions Optical poursuit son opération de « brand content » par le biais d’un partenariat media avec Le Figaro.
L’objectif ? Accroitre la considération des porteurs de lunettes pour les verres à teinte variable en augmentant la notoriété de la marque Transitions.

« Voir ma vie en lumière » apporte des informations et des conseils spécialisés sur la vision au quotidien et les solutions optiques, adaptées aux besoins des consommateurs.

Lancée en avril 2016 dans la rubrique Actualités du Figaro.fr, le magazine « Voir ma vie en lumière » a déjà reçu la visite de plus de 200.000 internautes qui ont plébiscité les contenus pédagogiques sur les problèmes de vue, les solutions innovantes en matière de correction ou les recommandations pour prendre soin de sa vue.

Vis ma vie en lumière

Les résultats encourageants de 2016

En 2016, l’opération de « brand content » a porté ses fruits en faisant, d’une part, progresser la notoriété de la marque et de la catégorie, mais surtout en amplifiant la compréhension du produit et doublant l’intérêt pour la marque. Dans le panel de lecteurs du Figaro.fr : 50% de ceux exposés à la plateforme se sont déclarés intéressés par les verres Transitions (vs 25%).

Toucher un public concerné

Un quizz permet aux porteurs de lunettes de découvrir quel type de verres Transitions, répondrait le mieux à leurs besoins. Des vidéos illustrent les bénéfices « produit » in vivo pour chaque profil de porteurs.

En conclusion, les participants sont invités à rechercher le point de vente le plus proche dans le store locator* de la marque.

Attirer un public ciblé

Le groupe Figaro (Figaro, Madame, Le Particulier, etc.) assure la médiatisation du dispositif sur leur site et les réseaux sociaux avec le hashtag #VerresTransitions.

Découvrez la plateforme :

https://transitions-optical.lefigaro.fr/

 

Les lunettes PRADA, un vibrant hommage au cinéma

De la réalité à la fiction, la femme devient l’héroïne de sa propre vie. Les lunettes de soleil Prada vous transportent à dans l’univers du grand écran.

Les lunettes Prada révèlent le côté star de chaque femme.

Élégante.

La maison Prada, née à Milan en 1913, allie un savoir-faire artisanal à un regard d’avant-garde sur la mode. Ces lunettes bénéficient d’une fabrication de qualité.

Hypnotique.

Prada propose une collection hommage. Avec des lunettes d’inspiration cinématographique, la femme qui les porte célèbre l’âge d’or du cinéma. Elle devient cette diva mystérieuse et chic. Vibrant!

LES PONTS D’OR, REFLETS DE NOTRE FILIERE

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Le 20 juin, la soirée était placée sous le signe des récompenses. Retour sur un évènement marquant de notre secteur qui a rassemblé plus de 150 personnes. Dans la salle, opticiens et fournisseurs sont attentifs.
Suspens…
« Et le Pont d’Or est attribué à… Nikon by BBGR».

Emotion. Applaudissements.
Cette soirée, organisée par Optique Mag, a été l’occasion de récompenser les fabricants préférés des opticiens. 19 Ponts d’Or ont été remis, ainsi que 18 Ponts d’Argent. 69 produits étaient en compétition.
Cette 14ème édition des Ponts d’Or est un véritable reflet du ressenti des opticiens.
Parmi les fournisseurs, nombreux sont ceux qui ont fait le choix du label Origine France garantie. Un choix applaudit par Yves Jégo,député et Président de l’association Pro-France, présent lors de la soirée. Celui-ci est à l’origine de la création de ce label de certification d’origine.

L’attribution des Ponts d’Or se fait selon un règlement précis, déposé chez un huissier de justice.
Ce sont les opticiens qui votent grâce à un questionnaire adressé à plus de 11000 points de vente de France et des DOM-TOM.
Cette année sur 685 réponses, 615 ont été jugées valides.[/vc_column_text][vc_single_image image= »897″ img_size= »full »][vc_column_text]

« Dans ce XXIème siècle bouleversé où la technologie et la mondialisation est venue changer des habitudes de consommation, le client est sensible au prix des produits qu’il achète, à l’esthétique, à l’innovation, à la qualité mais aussi à l’origine des produits. »

explique Yves Jégo.[/vc_column_text][vc_column_text]L’attribution de prix se fait selon un règlement précis, déposé chez un huissier de justice. Ce sont les opticiens qui ont voté à travers un questionnaire d’enquête. Ce questionnaire a été adressé à plus de 11000 points de vente de France et des DOM-TOM.

Cette année sur 685 réponses, 615 ont été jugées valides.

 

[/vc_column_text][vc_single_image image= »899″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_video link= »https://youtu.be/Bl74HbGIpYY » title= »Quelques lauréats des Ponts d’Or »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_video link= »https://youtu.be/uCAZz7cq-vo »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_video link= »https://youtu.be/Y5STNZZLB0A »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_video link= »https://youtu.be/zvHsEVdk2jw »][/vc_column][/vc_row]

GfK dresse un état des lieux du marché de l’optique en France

[vc_row][vc_column][vc_column_text]L’institut d’études GfK fournit une information sur les marchés et les comportements des consommateurs. Lors des Ponts d’Or, le cabinet GfK a rendu publlic l’état des lieux du marché de l’optique en 2017. L’heure est à l’innovation et au challenge.[/vc_column_text][vc_video link= »https://youtu.be/4LaFhcZu6WY » src= »« https://www.youtube.com/embed/X1WxWcW6fdY?rel=0&showinfo=0?ecver=1«  » width= »« 560«  » height= »« 315«  » frameborder= »« 0«  » title= »Etat des lieux du marché de l’optique en France »][/vc_column][vc_column][vc_video link= »https://youtu.be/SwGHB8zR4po » align= »right » src= »« https://www.youtube.com/embed/gX21urthOzM?rel=0&showinfo=0?ecver=1«  » width= »« 560«  » height= »« 315«  » frameborder= »« 0« « ][/vc_column][/vc_row]

OPTIC 2000 : DES PERSPECTIVES ENCOURAGEANTES

Le Bilan est positif selon Didier Papaz, Président Directeur Général du groupe Optic 2000. En 2016, le marché de l’optique est plutôt stable. Ce marché équivaut à 6,6 milliards d’euros. En 10 ans le marché a progressé de 20%. (en 2006 les dépenses s’élevaient à 5,49 milliards d’euros).

Avec un chiffre d’affaires de 6,5 milliards d’euros en 2015, le business de l’optique en France continue de bien se porter en affichant une légère croissance. C’est dans ce contexte plutôt favorable que Optic 2000 a atteint un chiffre d’affaires de 905 millions d’euros en 2016. Un chiffre en progression de 1,8 % par rapport à 2015.

La coopérative de commerçants a été élue, en 2016,                     par les consommateurs « Meilleure Chaîne de Magasins d’optique ». Sa part de marché évolue de 13,5%.

 

Se démarquer de la concurrence

Loin de s’endormir sur ces lauriers, Optic 2000 veut anticiper demain. Pour cela, l’enseigne développe de nouveaux services et des produits innovants en accord avec le changement de tendance de consommation de sa clientèle.

« L’objectif zéro dépense » fait partie de ce nouveau courant.  Cette offre conforme à l’ordonnance du médecin permet de proposer deux devis au client dont l’une reste à charge nulle ou est la moins élevée possible. L’expérience est d’ores et déjà concluante pour 44% des clients de l’enseigne. Le reste a charge est de moins de 50 euros.

L’innovation continue

Dès septembre 2017 avec trois nouvelles offres. Optic 2000 associée à la start-up Otiko s’installe dans les pharmacies. Un corner optique d’une centaine de montures permet de s’intéresser à une clientèle de proximité. Un opticien de l’enseigne sera présent une fois par semaine pour conseiller la clientèle.

Pour faciliter l’accès aux équipements pour tous, Optic 2000 lance un service à domicile. Le prix reste le même qu’en magasin.

Les enfants ne sont pas oubliés. Des opticiens sont spécialement formés pour faire face aux problématiques visuelles de l’enfant. Et des montures adaptées à la morphologie de l’enfant sont proposées.

 

 

 

 

 

Un ambassadeur très dynamique pour Audio 2000

L’enseigne d’audioprothésistes indépendants donne un coup de jeune au monde de l’audition grâce à son nouvel ambassadeur, le danseur malentendant Yann Alrik Mortreuil.

Impulser une dynamique à l’univers de l’audioprothèse, voilà une ambition qu’Audio 2000 relève brillamment avec un partenariat qui devrait faire parler. Partant d’un constat simple : la surdité touche toutes les classes d’âge (31% des appareillés ont moins de 44 ans), l’enseigne a choisi de sensibiliser à l’importance des contrôles auditifs et de dédramatiser le port d’aides auditives avec un ambassadeur jeune et actif.

Informer différemment

L’humain est au cœur de la communication à travers le parcours de Yann-Alrick Mortreuil, danseur professionnel atteint d’une surdité à 80%. Participant de « Danse avec les stars », champion de France de boogie-woogie et de lindy hop, le jeune homme de 28 ans prouve qu’une déficience auditive n’est pas un obstacle à la réussite. S’il concède que sa surdité, découverte à l’âge de 5ans, a été difficile à appréhender pour lui et son entourage, il a, par la suite, grâce à un appareillage adapté, pu poursuivre ses rêves. Il souhaite donc partager son expérience pour soutenir les personnes malentendantes, sensibiliser sur la nécessité d’effectuer des bilans auditifs et dédramatiser l’appareillage. Equipé au centre Audio 2000 de Levallois-Perret, en Région Parisienne, Yann-Alrick portera son message dès le mois de juillet dans plusieurs centres de l’enseigne. Il y rencontrera des clients pour expliquer son parcours. Un bilan auditif sera proposé aux clients en parallèle durant cette journée. Après Strasbourg, le 5 juillet, c’est à Nantes, Paris et Grenoble que le danseur se rendra en septembre. Par ailleurs, une vidéo, allégorie de son histoire personnelle (surdité, rejet du handicap, adaptation, accompagnement par Audio 2000), est diffusée sur la page Facebook Audio 2000 depuis le 22 juin. Relayée par le danseur, elle a déjà été vue plus de 214 000 fois.

 

 

 

Un bel anniversaire pour Lafont

2017 marque pour Lafont, trente années de présence sur le marché nord-américainLa marque réalise, aujourd’hui, un tiers de son chiffre d’affaires dans cette zone. Pour célébrer cet anniversaire, une lunette collector, inspirée de la Tour Eiffel et de la Statue de la liberté a été développée . Cette monture Thirsty  a un esprit résolument industriel avec des motifs réalisés en découpe chimique et des strass Swarovski posés à la main. Editée à 400 exemplaires numérotée et certifiée Origine France Garantie, ce modèle est présenté dans un écrin anniversaire avec un étui aux couleurs de l’évènement. Pour accompagner les opticiens nord-américains un dispositif dédié est mis en place : campagne spécifique, trunks shows et paper tags sont, entre autres, disponibles.

Atol s’engage pour la santé visuelle

L’enseigne propose une nouvelle campagne de communication qui réaffirme le positionnement de ses opticiens adhérents en tant que professionnel de santé. Du 12 mars au 2 avril, un spot télévisé est ainsi diffusé sur les principales chaines. Elle est également relayée sur le web et les réseaux sociaux ainsi qu’en magasins, via la PLV. Le film rappelle l’engagement d’Atol dans la prévention contre les effets néfastes de la lumière bleue. C’est l’égérie de la marque, Adriana qui annonce « un
message important de l’opticien Atol ». L’importance de protéger les yeux de la lumière bleue, et l’engagement des opticiens de l’enseigne a ce sujet est souligné. Le film relaye l’offre de lancement de la protection lumière bleue gratuite jusqu’à fin avril.