Des lunettes Victoria’s Secret en 2019 avec Marcolin

Marcolin Group et L Brands proposeront en 2019 des montures Victoria’s Secret. La première collection a été dévoilée en avant-première le 8 novembre lors du défilé de la célèbre marque.

Cette première collection est totalement inspirée de l’univers de la marque de lingerie, avec deux gammes distinctes.

Les gammes

Photo by Dimitrios Kambouris/Getty Images for Victoria’s Secret

La collection Victoria’s Secret s’appuient sur des formes modernes aux détails élégants (pierres, motifs rayés, dorures…) avec des modèles glamour et très féminins. La ligne Victoria’s Secret Pink est plus jeune et fun. Conçues avec un esprit avant-gardiste teinté de sport chic, ces montures aux formes œil-de-chat arborent le logo de la marque, décliné avec différents traitements et finitions. En outre, le motif à pois caractéristique de Victoria’s Secret Pink est réinterprété de façon contemporaine. Les deux gammes seront lancées sous forme de collection capsule avec de nouveaux produits tous les deux ou trois mois, afin de s’adapter à la demande du marché. Outre le site internet et les points de vente physiques, les modèles seront disponibles sur les profils Instagram des deux lignes. La distribution débutera en 2019 et l’accord de licence est valable jusqu’en 2023.

Photo by Dimitrios Kambouris/Getty Images for Victoria’s Secret

Le 8 novembre, lors du défilé, les mannequins arboraient différents modèles sur le podium.

Les Wexner, PDG de L Brands, déclare : « Nous sommes ravis de dévoiler notre tout premier partenariat de licence. Cette extension de la marque avec le groupe Marcolin témoigne de la puissance de Victoria’s Secret et de notre engagement à développer son style à chaque instant. »

Essilor France sensibilise à la myopie

Essilor France initie un mouvement en faveur d’une meilleure prise en compte des enjeux de la myopie. Cette initiative #PrioritéMyopie ponctuera l’ensemble de l’année 2019.

Véritable sujet de santé publique, la myopie n’est l’objet que d’une faible sensibilisation du grand public. Le verrier français a donc choisi d’initier un vaste mouvement pour faire connaître les enjeux de ce défaut visuel au plus grand nombre. L’initiative #PrioritéMyopie démarre en cette fin d’année et se poursuivra sur l’ensemble de l’année 2019.

Pourquoi cette opération ?

La proportion de la myopie en Europe augmente, avec pas moins de 30% des 25-90 ans touchés (dont 47% des 25-29 ans). Selon les experts, elle toucherait 50% de la population générale en 2050. La sensibilisation est donc nécessaire, notamment pour les enfants. En effet, repérer et équiper les jeunes myopes est déterminant pour leur avenir et pour tenter de ralentir une potentielle myopie évolutive en les orientant vers un médecin ophtalmologiste. Pour toucher les parents et les proches, Essilor lance une vidéo mettant en lumière les difficultés rencontrées par un enfant atteint de myopie non corrigée, et les bénéfices apportés par une simple compensation optique.

Voir la vidéo.

« Nous souhaitons apporter notre contribution aux défis lancés par le développement de la myopie en Europe. Pour attirer l’attention du grand public, notre objectif est de réaliser un travail de conviction tel que nous avons pu le faire, il y a quelques années au sujet de la lumière bleue, dont les potentiels risques étaient alors méconnus. La sensibilisation est la première pierre à poser, et nous le faisons avec une vidéo didactique et accessible à tous. Ce n’est qu’un début. Le mouvement #PrioritéMyopie sera au cœur de nos actions en 2019 pour répondre toujours plus aux besoins visuels de cette population et faire vivre le sujet dans les magasins.» précise Marie-Aude Lemaire-Motel, Directrice Marketing & Communication du verrier.

Réforme des contrats responsables : des prix stables mais moins de lunettes vendues

La Drees (direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) a étudié les impacts de la réforme des contrats responsables en optique. Globalement, les prix moyens sont restés stables. Par contre, le nombre de lunettes vendues a diminué.

En 2017, 12 millions d’équipements (une monture et deux verres) ont été vendus en France. L’assurance maladie obligatoire a pris en charge 4% des dépenses d’optique médical, 73% étant financés par les organismes complémentaires. En 2015, la réforme des contrats responsables a introduit des plafonds de prise en charge par ces complémentaires, notamment un maximum de 150 euros pour la monture. La prise en charge est également limitée à un équipement tous les deux ans.

Deux ans plus tard, quelles sont les conséquences?

Alors qu’en 2014 les renouvellements datant de moins de deux ans représentaient 35%, ils ne sont plus que 24% en 2017. Cette même année, 41 % des montures sont vendues au-dessus du plafond de prise en charge (150 euros), soit à un niveau comparable à celui de 2010 (40 %). La distribution de prix a néanmoins évolué avec une plus forte concentration autour de ce plafond. Ainsi, en 2017, 47 % des montures sont vendues à un prix compris entre 120 euros et 179 euros, contre 39 % en 2010. Enfin, la réforme n’a pas engendré de baisse significative du prix moyen des équipements complets vendus.

Odysight, le jeu vidéo qui suit les patients atteints de DMLA

Conçu par des médecins et des professionnels du jeu, Odysight permet un suivi régulier des patients atteints de DMLA ou d’œdème maculaire.

Véritable enjeu de santé publique, le suivi des patients atteints de maladies oculaires chroniques n’est pas toujours aisé. En France, obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologiste peut prendre des mois. Or, il faut parfois réagir très rapidement en cas de dégradation de la vision. Tilak Healthcare a choisi de prendre le problème à bras le corps. Objectif : faire entrer le concept de jeu dans le suivi des personnes atteintes de pathologies oculaires. L’outil développé pour cela devait être simple d’utilisation et avoir une fiabilité médicale proche de celle des tests effectués dans les cabinets d’ophtalmologie. Pari réussi avec Odysight.

Un jeu très complet

Disponible sur prescription médicale, Odysight permet une surveillance du patient grâce à des tests dont les résultats sont envoyés de manière sécurisée au médecin. Si les résultats baissent, patient et médecin sont alertés afin de convenir rapidement d’un rendez-vous. Compatible avec plus de 3 000 téléphones, Odysight mélange des puzzles et des modules médicaux. Quatre-vingt-dix puzzles sont disponibles sur trois environnements avec une narration immersive à travers 93 cinématiques. Acuité visuelle, sensibilité au contraste ou apparition d’anomalie dans le champ visuel central sont testées. Pour réaliser les mesures dans des conditions optimales, Tilak Healthcare a développé une technologie unique qui mesure la distance du visage à l’écran et la luminosité ambiante.

Des essais cliniques réussis

Une étude clinique a été menée afin de valider l’utilisation d’Odysight. Réalisée à l’hôpital des Quinze-Vingts de Paris, les tests ont démontré une importante concordance entre les tests ophtalmologistes standards et les versions digitales des tests d’acuité visuelle et de la grille d’Amsler. Les premiers tests réalisés avec des patients semblent également confirmer la capacité des tests médicaux d’OdySight pour améliorer la surveillance et le traitement des pathologies maculaires. En 2019, Tilak souhaite développer Odysight en France et à l’international pour s’imposer comme leader du suivi de la vision à domicile.

Les Français font confiance aux opticiens pour l’examen de vue

Tel est le constat dressé par l’Observatoire de la vue 2018, réalisé par Ipsos pour Krys Group. Pour résorber les délais de prise en charge de leurs problèmes de vue, les Français sont, en effet, prêts à adopter de nouvelles solutions s’appuyant sur davantage de coopération entre ophtalmologistes, orthoptistes et opticiens.

Les enfants, amateurs d’écran

La prévalence des problèmes de vue continue d’augmenter chez les enfants. 34% des enfants de 4 à 10 ans sont concernés, une hausse de 2 points par rapport à 2017. Cette augmentation continue s’explique notamment par l’évolution de nos modes de vie et par l’utilisation croissante des écrans. Ainsi, 88% des enfants de 3 à 10 ans regardent la télévision. 50% utilisent une tablette, 41% une console de jeu, 28% un ordinateur et 27% un smartphone. Le temps moyen passé devant un écran chaque jour augmente de 24 minutes en moyenne. Il est de 1h18 devant la télévision, 36 minutes sur une tablette et 30 minutes sur une console de jeux. Toutefois, il convient de nuancer ce constat car la part des enfants utilisant un écran tend à diminuer par rapport aux données recueillies par l’Observatoire l’an dernier.

Des parents mal informés…

Environ 8 parents sur 10 ont le sentiment d’être mal informés concernant la myopie et ses risques sur la santé oculaire à l’âge adulte ou encore sur les facteurs aggravants de ce problème de vue. 66% des parents s’estiment mal informés sur les âges auxquels réaliser un examen de suivi pour la vision d’un enfant entre 3 et 10 ans. 26% se déclarent même « très mal informés ». Les parents sont, néanmoins, assez satisfaits de la prise en charge de la santé oculaire de leur enfant (explications données par l’ophtalmologiste, circulation des informations entre ophtalmologiste et opticien, durée de consultation, niveau de prise en charge).

…et mécontents

Par contre, ils sont mécontents du coût de la consultation et des délais pour obtenir un rendez-vous. Près de 2 parents sur 3 estiment toujours qu’il est compliqué, voire très compliqué (25%), d’obtenir un rendez-vous avec un ophtalmologiste. En moyenne, les parents dont l’enfant est suivi pour un problème de vue ont dû contacter au moins deux ophtalmologistes avant d’obtenir un rendez-vous. 37% ont même dû contacter plus de deux ophtalmologistes, une tendance en augmentation de 7 points par rapport à l’année dernière. Pourquoi ces chiffres : les personnes interrogées citent le refus de prendre de nouveaux patients (61%), le manque de disponibilités pendant plusieurs mois (55%) mais aussi, et plus surprenant, le non-suivi de trop jeunes enfants (23%). En moyenne, les parents dont l’enfant est suivi doivent attendre 4,5 mois entre la prise de rendez-vous et la consultation, une durée nettement plus faible en agglomération parisienne (3,7 mois) qu’en zone rurale (5,2 mois).
59% des parents considèrent ces délais de prises de rendez-vous sont inacceptables. Pour la quasi-totalité des parents (93%), il est nécessaire que les ophtalmologistes puissent dégager du temps pour prendre en charge la santé oculaire des enfants.

Les français prêts à adopter un nouveau système

Interrogés sur le futur de la santé visuelle, la quasi-totalité des Français (89%) affirme que si l’examen de vue chez l’opticien était remboursé, ils surveilleraient plus régulièrement l’évolution de leur vue, pour eux ou leurs enfants. S’ils avaient la possibilité d’obtenir une consultation à distance en moins de 10 jours avec un ophtalmologiste en se rendant chez l’opticien grâce à un système de télémédecine par internet, 71% des parents l’utiliseraient (70% en passant par un orthoptiste). Ces chiffres témoignent de la confiance des Français dans leurs orthoptistes et opticiens.

Ouverture d’une boutique Moscot à Paris

Moscot, l’emblématique marque new-yorkaise, renforce sa présence en Europe en ouvrant, une boutique à Paris.

Avec ses 103 ans d’existence, Moscot est aujourd’hui une institution aux Etats-Unis, mais aussi au niveau international. La marque est restée, malgré son développement, une entreprise familiale. Harvey Moscot, PDG et son fils Zak, designer, perpétuent la tradition avec des collections authentiques, à la fois vintage et contemporaines.

La boutique parisienne

Après Londres et Rome, c’est donc à Paris, en plein cœur du Maris (26 rue du Temple), que Moscot a choisi d’ouvrir une nouvelle boutique. « Nous sommes honorés par l’enthousiasme continu de nos fans à travers le monde, et en particulier en France. Cet emplacement unique en son genre concorde avec notre histoire, notre esprit et les valeurs essentielles qui sont les nôtres : qualité, sens du service et avant tout, satisfaction du client », déclare Harvey.
Le point de vente présentera l’intégralité de la collection de lunettes MOSCOT dans un univers aux airs de la célèbre famille : ambiance vintage, objets rétros et plafonds directement importés de New York – typiques de l’architecture du vieux Manhattan. Le lieu se veut un brin nostalgique avec des rappels autour du vieux salon de grand-mère Sylvia Moscot, dont la mythique photo est imprimée sur le sac en toile utilisé par les fans.

« Il existe des similitudes entre les quartiers du Lower East Side et Le Marais. En effet, ils étaient autrefois réputés pour leurs petits magasins spécialisés et les vendeurs ambulants de divers articles et bibelots, qu’ils vendaient à l’aide de leurs petits chariots », ajoute Zack. « Entrer dans un magasin Moscot, c’est vivre une expérience culturelle typiquement new-yorkaise. Ici, le charme traditionnel du passé s’unit au chic contemporain, avec une touche de personnalité du Lower East Side. »

Nike propose des lunettes Kevin Durant

La marque de lunettes de soleil de sport Nike Vision s’est à nouveau associée à Kevin Durant. Le joueur américain de NBA, deux fois champion du monde, a ainsi sa propre collection, KD Eyewear 2018.

Des modèles inspirés du style Durant

La ligne se compose de quatre paires de lunettes de vue ainsi que des premières lunettes de soleil de la collection KD Eyewear. Les modèles proposent des formes et motifs sophistiqués inspirés par le style de jeu dynamique de Kevin Durant. Sur les Nike KD Flicker, le motif rappelle le body-mapping des mouvements rapides du joueur sur le terrain. La forme est libre avec une carte de chaleur, gravée au laser. Les Nike KD Trace sont conçues pour incarner l’agilité et la mentalité de Durant. Ces nouveaux modèles disposent aussi d’une signature KD gravée au laser dans une armature métallique plaquée, d’une plaque portant le logo « KD » à l’intérieur de l’extrémité de la branche droite, et du logo Nike sur les deux branches.

La collection propose aussi quatre nouvelles montures optiques. Les modèles Nike KD 28 et Nike KD 74 rendent hommage à l’âge auquel Kevin Durant a remporté son premier championnat de NBA (28 ans) et à sa belle envergure de 7’4” (>2,20 m). En acétate, ils sont, eux aussi, dotés du motif de body-mapping de Durant. Les jeunes athlètes ont aussi leurs montures en acétate avec des charnières souples : Nike KD 88 (en hommage à l’année de naissance de Kevin Durant) et les Nike KD 929 (d’après sa date d’anniversaire).

La marque Nike est distribuée par Marchon.

 

ADCL poursuit son développement

ADCL APlus aborde sereinement 2019 avec de nouveaux projets. L’entreprise souhaite notamment se rapprocher des opticiens pour les aider à se préparer aux changements législatifs prévus en 2020.

Après une année 2017 marquée par une très forte progression de +21% du chiffre d’affaires de la société à 21 300 000 euros, l’année 2018 confirme le développement de l’activité d’ADCL APlus sur le marché Français (croissance de 16%). Elle peut notamment compter sur une offre produits très large avec au top des ventes Rip Curl, suivie de Mauboussin, Invu, Whistler Hills puis Schott. Après 24 ans d’existence, l’entreprise emploie 60 personnes dont 32 consultants commerciaux exclusifs.

Toujours plus proches des opticiens

Pour renforcer la proximité avec ses clients opticiens, des formations seront mises en place en 2019, en magasin. Leur but : renforcer le discours de l’opticien, redonner de la valeur au métier et valoriser l’achat. Testées cette année, elles ont rencontré un vif succès. En 2019, les différents thèmes abordés seront : le marché de l’optique, l’optimisation de l’offre en magasin, la fabrication des montures, les matériaux, la vente enfants, la prévention et les solaires. ADCL APlus a également réorganisé sont service marketing avec l’intégration d’un graphiste/ photographe et d’une chargée de communication et évènementiel. Le premier propose aux opticiens tous les éléments visuels et graphiques pour communiquer (vitrophanie, photos produits, etc.), la seconde peut organiser des opérations de communication clés en mains (cocktails, événements). L’équipe logistique a également été renforcée pour traiter les approvisionnements et les commandes.

Développement de l’offre hommes

ADCL Aplus développera, en 2019, de nouvelles solutions produits, particulièrement sur segment de la lunette homme. Actuellement, les ventes hommes ne représentent que 30%, contre 60% pour les gammes femmes. Pour remédier à cela, de nouvelles lignes hommes vont voir le jour : Rip Curl Optique Titane, Rip Curl Solaire Polarisant Minéral Hautes performances, Whistler Hills Optique « John Millar » et Mauboussin Optique. ADCL Aplus compte également explorer l’univers de la montre…

 

Acte 2 pour Essilor France et la campagne AgeisJustaNumber signée Varilux

Après la campagne AgeisJustaNumber pour Varilux, vue plus d’1 million de fois sur les réseaux sociaux en 2017, Essilor France donne une suite à l’opération en faisant appel à une agence de crowdsourcing pour solliciter la créativité de centaines de réalisateurs.

Grâce à cet appel amateurs et professionnels ont été nombreux à répondre au projet dans plusieurs pays, et ont réalisé plus de 100 vidéos virales et humoristiques.

Une campagne participative

Cette campagne Varilux décalée met lumière la presbytie en s’adressant à la fois aux internautes et aux opticiens. Les internautes ont ainsi été appelé à voter en ligne pour élire les huit vidéos qui, selon eux, traduisaient le mieux le déni de presbytie. 10 000 d’entre eux se sont prêtés au jeu et les films sélectionnés ont été médiatisées, par le Essilor France, sur les réseaux sociaux. En parallèle, le verrier a demandé aux opticiens de voter sur Facebook, pour sélectionner leurs deux vidéos préférées. Pour les remercier, le verrier leur offre la possibilité de télécharger les deux vidéos, et de les relayer sur leurs réseaux sociaux ainsi que sur leurs écrans en magasin (pour une durée d’un an). Les vidéos « le repas romantique » et « le vernis à ongles » ont ainsi retenu le plus de votes des opticiens. En complément, des visuels prêts à l’emploi sont fourni aux magasins pour animer leur page Facebook et décomplexer certains de leurs clients qui n’assument pas de devenir presbytes.

Bientôt des lunettes Victoria Beckham avec Marchon

Marchon Eyewear et Victoria Beckham Ltd ont signé un accord exclusif de licence mondial pour des lunettes optiques et solaires de la marque.

Les nouvelles collections développées dans le cadre de cet accord de licence sortiront à l’international à partir de l’automne 2019. Elles seront développées en Italie et continueront à incarner l’esthétique intuitive et raffinée de Victoria Beckham, s’inspirant de l’offre de vêtements et d’accessoires modernes et originaux de la marque et de sa sophistication féminine. Pour Paolo Riva, président général de Victoria Beckham Ltd., « ce nouveau partenariat avec Marchon vient à un moment intéressant pour l’entreprise ; nous cherchons à atteindre notre potentiel mondial et à développer la marque à travers une série de partenariats et de rendez-vous stratégiques depuis que nos nouveaux actionnaires NEO Investment Partners ont rejoint l’entreprise à la fin de l’an dernier. Les lunettes sont des symboles de notre fondatrice et cette licence va nous permettre d’augmenter notre présence sur le marché de la vente de lunettes et de capitaliser sur l’innovation technique de Marchon, son expertise dans le développement de produits et son réseau de distribution international, tout en continuant à proposer à nos clientes un produit qui suscite leur enthousiasme et les fasse se sentir fortes. Marchon est un leader de l’industrie qui travaille avec des marques emblématiques et dynamiques, nous sommes donc ravis d’annoncer le partenariat avec eux. »
« Victoria Beckham a fait un travail remarquable, créant une véritable marque de luxe sûre de son identité et un point de vue authentique, et notre organisation est très fière de collaborer avec Victoria et son équipe, a dit Nicola Zotta, PDG de Marchon Eyewear, Inc. Pour nous, la marque Victoria Beckham est en plein essor et devient vite l’une des plus influentes du secteur. Nous sommes attachés au succès de ce partenariat et nous avons hâte de produire des lunettes qui incarnent les designs innovants de la marque et de contribuer à une croissance internationale suivie de cette même marque. »