Succès pour la première édition du Silmo Bangkok

La marque Silmo faisait ses débuts à Bangkok du 20 au 22 juin 2018 à l’Impact exhibition and convention center.  Cette première édition s’est révélée être LA plate-forme commerciale de la zone Asean (Association des nations de l’Asie du sud-est).

Avec une forte croissance économique, une classe moyenne en développement et une population jeune et branchée, l’Asie du sud-est revêt un fort potentiel commercial pour le secteur de l’optique. Le Silmo Bangkok a réuni plus de 3 750 visiteurs professionnels, en provenance de 42 pays différents.

Le business rencontre la mode

Les dernières tendances étaient présentées lors du Silmo Bangkok avec les collections de lunetterie de plus de 250 marques internationales. Pour une nouvelle expérience client, un Pop-Up Store proposait des lignes de lunettes emblématiques. La technique était aussi présente avec des produits de diagnostic et de traitement, du matériel d’optométrie et de réfraction, etc. En parallèle la Conférence internationale d’optométrie de Thaïlande a attiré plus de 550 optométristes et opticiens sur les deux jours de programme. Grâce à la contribution de plus de vingt intervenants reconnus, ils ont pu explorer des sujets sur le thème de « Voir, apprendre, vivre et se divertir ». Le développement du système visuel, la technologie d’écran visuel au service de la vision, la science cachée derrière le design des verres pour améliorer le quotidien des patients et bien d’autres sujets ont été présentés et discutés. De plus, des connaissances pouvant être appliquées au secteur de l’optique (boutiques de lunettes en ligne, solutions marketing numériques, etc.) ont également été partagées.

Une édition plus complète en 2019

M. Loy, directeur général d’Impact Exhibition Management Co., Ltd. (organisateur de l’évènement), conclu : « Silmo Bangkok a pour objectif de réduire l’écart entre les fournisseurs et fabricants de lunettes, de verres, de matériel, d’équipement et de machines d’optométrie et les services commerciaux, en facilitant les échanges et en offrant des opportunités de formation. Nous attendons une édition encore plus animée et complète pour l’année prochaine et nous sommes très heureux d’aider ces entreprises à créer et à renforcer leur présence dans l’industrie optique de l’ASEAN. »

La deuxième édition de SILMO Bangkok se déroulera du 19 au 21 juin 2019.

 

 

Tous derrière l’Equipe de France de football avec les opticiens Atol

L’enseigne Atol propose, à l’occasion de la Coupe du Monde de football, une édition limitée aux couleurs du drapeau français. 

Des lunettes pour petits et grands

 

 

 

 

 

Pour compléter la tenue du parfait supporter, mais aussi protéger les yeux des petits comme des grands, ces solaires sont disponibles en deux tailles (enfants et adultes). Elles se déclinent en deux coloris (bleu ou noir). Sur les branches, le bleu, le blanc et le rouge s’affichent avec discrétion en intérieur. A l’extérieur, un ballon de football semble en mouvement. De plus, la forme classique se pare de rivets métalliques au niveau des tempes. Enfin, ces modèles sont vendus au prix de 35 euros.

 

Optic 2000 présent sur la route des vacances

Cet été, l’enseigne Optic 2000 est présente sur les routes de France à travers deux opérations. En juillet, c’est avec la SAPN, sur l’A13, qu’Optic 2000 animera des ateliers. Et au cœur du Village Coyote, sur l’Aire de Beaune, l’enseigne mettra l’accent sur sa lunette Prudensee.

Détendre les yeux des conducteurs

Sur la route, la vue est un facteur de sécurité essentiel. Il convient donc de sensibiliser les conducteurs à prendre soin de leur vue. Pour cela, Optic 2000 participe, les vendredi 20 et samedi 21 juillet à une opération organisée par la SAPN (Société des autoroutes Paris-Normandie). Sur l’A13, au cœur de l’aire de Vironvay Nord, les vacanciers pourront participer à des ateliers placés sous le signe du bien-être. Détente des yeux et sensibilisation à l’importance d’une bonne santé visuelle, notamment pour la conduite, sont au programme. Les ateliers proposent des massages réalisés par des kinésithérapeutes, ainsi que des séances de relaxation audio. Des séances de yoga pour les yeux permettront de soulager la fatigue oculaire et de détendre les yeux sollicités lors de la conduite. Ces séances sont dispensées par Xanath Lichy auteure de trois livres sur le sujet.

Prévenir la somnolence

Tous les week-ends depuis le 07 juillet et jusqu’au 12 août 2018, Les vacanciers peuvent s’arrêter au village Coyote présent sur l’Aire de Beaune. Différents espaces y sont proposés aux conducteurs : relaxation, animation Crazy Kart, boutique Coyote… Optic 2ooo et Ellcie Healthy y présentent les Prudensee, les montures connectées dotées d’intelligence artificielle permettant d’aider à prévenir l’endormissement au volant.

Le Bus de la Vue Krys sur les routes du Tour de France

Sous l’égide de la Fondation Krys Group, le Bus de la vue sillonne pour la 3ème année consécutive les routes du Tour de France. Il propose des tests de vue gratuits sur 11 villes-étapes.

Le Bus de la vue Krys a un triple objectif. Il permet le dépistage des troubles visuels chez les enfants en âge scolaire et chez les adultes. Il sensibilise le grand public aux risques visuels des enfants. Il favorise la coopération entre opticiens, orthoptistes et ophtalmologistes.

La santé visuelle au cœur du dispositif

Le Bus de la vue Krys est un véhicule transformé en cabinet d’ophtalmologie. Plus de 80 professionnels de la santé visuelle (ophtalmologistes, orthoptistes et opticiens bénévoles) y réalisent gratuitement des tests d’acuité visuelle et de réfraction. Pour cela, un dispositif complet de dépistage est mis en œuvre. Les opticiens pratiquent des tests personnalisés grâce à des appareils d’Ergovision, tandis qu’ophtalmologistes et orthoptistes réalisent, sur demande, des examens plus approfondis pour les enfants et adultes. En 2016, 368 test avaient été effectués dans quatre villes étapes. L’an passé, près de 1 500 personnes avaient bénéficié des conseils des professionnels de santé.

Cette année, le Bus Krys a pour objectif de réaliser 1 500 tests dans 11 villes. Après Cholet, La Baule et Lorient, c’est aujourd’hui à Brest que le Bus fait halte. Suite du programme : Fougères le 13, Amiens le 14, Roubaix le 15, Valence le 20, Pau le 26, Espelette le 28, et enfin, Paris le 29.

Une opération spéciale pour les enfants en difficulté

Fort du succès rencontré en 2017, le Bus de la Vue a reconduit son partenariat avec le Secours Populaire pour une action spéciale. Le 7 juillet, des enfants en difficulté ont ainsi été reçus par des ophtalmologistes et des opticiens à Saint-Pierre-le-Vieux (85). Leur vue a été testée. Ceux qui en avaient besoin ont bénéficié d’équipements à leur vue, offerts par la Fondation.

 

 

Itelis prolonde d’un an son réseau d’opticiens partenaires

La société de service Itelis a décidé de repousser d’un an son appel à référencement auprès des verriers, son appel à candidatures auprès des opticiens et le lancement de son nouveau réseau d’opticiens partenaires.

Itelis indique que cette décision fait suite aux récentes évolutions du contexte réglementaire. En effet, si des avis de projets ont été publiés au Journal Officiel concernant le Reste à charge zéro, les textes définitifs ne sont pas encore proclamés. Autres modifications à venir : le devis normalisé en optique, la formation des opticiens-lunetiers, la prévention, les délégations de tâches, l’évolution du rôle de l’opticien dans la filière de santé visuelle… En attendant les textes définitifs sur ces différents sujets, Itelis a choisi de prolonger ses partenariats actuels avec les verriers et les opticiens du réseau.

Le calendrier

Les conventions de partenariat qui devaient initialement se terminer le 31  décembre 2018, dureront jusqu’au 31 décembre 2019 si les verriers et les opticiens le souhaitent. A cet effet, tous les opticiens partenaires Itelis recevront un avenant à leur convention. S’ils souhaitent la prolonger, ils devront le retourner signé et tamponné à Itelis via le site internet Itelis.fr, avant le 30 septembre 2018. Sans ce retour, la convention prendra fin automatiquement le 31 décembre 2018. Les opticiens partenaires peuvent également indiquer directement à Itelis leur volonté de quitter le réseau, sur le site, via leur espace sécurisé. Le prochain appel à référencement auprès des verriers aura lieu au premier semestre 2019. L’appel à candidatures auprès des opticiens se fera au dernier trimestre 2019. Le nouveau réseau d’opticiens partenaires sera, lui, lancé le 1er janvier 2020.

 

Baromètre Asnav, des réponses qui interrogent

L’Association nationale pour l’amélioration de la vue publie son 14ème baromètre de la santé visuelle. Si les résultats sont encourageants, par rapport à l’an passé, certaines réponses soulèvent des interrogations.

Des contrôles pas toujours réguliers

Concernant la politique de santé, les sondés souhaitent un renforcement du dépistage visuel à l’école (96% favorables) et en entreprise (91%). Des contrôles visuels lors du passage du permis de conduire et à des moments clés de la vie du conducteur sont aussi plébiscités (90% et 88%). Mais les Français font-ils des contrôles réguliers de leur vision ? 25% d’entre eux, le dernier contrôle visuel remonte à plus de deux ans, 4% n’ont même jamais fait de contrôle ! Chez les plus jeunes (16-24 ans), les chiffres ne sont pas meilleurs : 23% se sont fait examinés il y a plus de deux ans et 7% n’ont jamais testé leur vue. Pour leurs enfants, les Français ne sont pas non plus très vigilants et/ou informés. Seuls 22% d’entre eux savent qu’il est utile de faire contrôler la vue des petits avant 3 ans.

Un port de lunettes en dilettante

Même si les Français semblent concernés par leur vision, certains ont des comportements à risque. Ainsi, près d’un quart d’entre eux ne portent pas leurs lunettes en conduisant (26% en voiture et 23% en deux roues) ou devant un écran (25%). Les gestes de prévention ne sont pas non plus totalement assimilés. La moitié des parents ne demandent pas à leur enfant de faire des pauses régulières quand il utilise l’ordinateur (51%, soit 17 points de plus que l’an passé). Eux-mêmes ne font que très peu de pauses (37% seulement le font). Concernant les critères de choix de lunettes de soleil, le premier d’entre eux restent l’esthétique (49% pour l’ensemble des Français et 61% pour les 16-24 ans). La protection contre les UV est citée par 44% des sondés (39% des jeunes). Pour les enfants, l’esthétique est encore plus importante (premier critère à 57%), devant la protection (52%). Malgré un léger mieux, un travail d’information reste donc à faire.

Les écrans toujours présents

En moyenne, les personnes interrogées passent quotidiennement 6h09mn devant un ou plusieurs écrans ou à lire. Chez les 16-24 ans, la durée passent à 9h43mn. Les enfants sont, eux aussi, trop souvent sur écran : 1h27mn pour les moins de 10 ans et 2h29mn pour les 10-16 ans. Pourtant, 45% des sondés (51% des 16-24 ans) ont déjà ressenti des troubles visuels à cause du temps passé devant un écran. Les troubles ressentis sont en légère baisse par rapport au dernier baromètre. En parallèle, les actions suite à l’apparition des troubles évoluent également : 41% ont changé de comportement devant les écrans, 30% ont réduit le temps passé devant un écran.

Des patients peu informés et enclins aux idées reçues

La validité de la prescription de lunettes ou lentilles selon l’âge du patient n’est connue que de 44% des Français. De plus, seuls 29% d’entre eux (22% des jeunes) sait que depuis 2015, les remboursements par les organismes complémentaires sont encadrés. En ce qui concerne la prise en charge des frais optiques par l’assurance complémentaire souscrite par l’employeur, les personnes interrogées sont satisfaites à 62% (en baisse de 4 points). 41% trouvent qu’avoir une mauvaise vue n’est pas handicapant dans leur vie professionnelle. Les idées reçues persistent également. Ainsi, seuls 12% des Français estiment qu’une mauvaise vue est un facteur d’échec scolaire chez les enfants (30% des 16-24 ans). Ils ne sont qu’un peu plus de 20% à trouver que les écrans équipés de LED sont dangereux pour les yeux.

Pour faire suite à ce baromètre, l’Asnav a demandé à Opinionway de réaliser une étude qualitative (avec des entretiens plus poussés). La synthèse devrait être disponible en septembre.

Du changement à la tête de Zeiss France

Nicolas Sériès, actuel Président de Zeiss Vision Care France, prend la direction de l’ensemble des activités de la marque en France à compter du 1er octobre.

Président de l’activité Vision Care en France depuis 2010, il conserve cette responsabilité en complément de son nouveau rôle. IL dirigera l’ensemble des structures de commercialisation et de services de Zeiss en France. Président de l’activité Vision Care en France depuis 2010, Nicolas Sériès conserve cette responsabilité, en complément de son nouveau rôle dans cette organisation qui compte plus de 600 collaborateurs sur tout le territoire.

Une entreprise innovante

Zeiss France comptabilise un chiffre d’affaires de plus de 230 millions d’euros sur l’ensemble de ses activités en France. Vision Care développe des verres hauts de gamme. Méditec est présent dans le secteur de la technologie médicale avec des produits et services à destination de l’ophtalmologie mais aussi de la neurochirurgie, de la chirurgie ORL, de la gynécologie et de l’oncologie ou encore du secteur dentaire. La division historique de microscopie équipe la recherche biomédicale, la santé et les industries de haute technologie. Enfin, le pôle métrologie est l’un des leaders dans le domaine des machines et solutions de mesures multidimensionnelles appliquées à l’industrie. Cette nomination traduit la volonté de l’entreprise de renforcer les synergies entre les différentes activités du groupe et le positionnement en expert de la santé visuelle.

Découvrez les lunettes qui luttent contre le mal des transports

En ce début d’été, nombreuses sont les personnes à emprunter les transports pour se rendre sur leur lieu de villégiature. Que ce soit en bateau, train, avion ou voiture, le mal des transports gâche souvent ce moment. Pour y remédier, des lunettes seront bientôt disponibles, les Boarding Glasses.

Le mal des transports est le résultat d’un conflit entre les informations visuelles liées aux  mouvements et la  perception d’immobilité de l’oreille interne. Résultat: des nausées et vertiges très désagréables. La société Boarding Ring a développé des lunettes qui préviennent ces symptômes.

Comment ça marche ?

Le principe de base est simple: il s’agit de recréer artificiellement la ligne d’horizon, à l’aide d’un liquide intégré à la monture. Des anneaux sont présents devant les yeux mais aussi sur le côté. Dans chacun d’eux, un liquide bleu réagit aux accélérations du véhicule en se déplaçant dans le sens frontal (droite/gauche) et dans le sens sagittal (avant/arrière).  Un horizon artificiel est ainsi créé en périphérie du champs visuel. Il ne perturbe pas la vision centrale. L’œil perçoit alors la réalité du mouvement et le conflit entre les informations visuelles et celles de l’oreille interne disparaissent. La lunette peut être portée dès les premiers symptômes (éventuellement en sur-lunette) et agit en 10 minutes.

Le constructeur automobile Citroën a été conquis par le concept. Il propose aujourd’hui dans sa boutique en ligne,  les Seetroën. Ces lunettes utilisent la technologie Boarding Ring et ont été designées spécialement pour la marque.

Nikon repense son Studio

Faire vivre une expérience inédite aux consommateurs, tel est l’objectif du Studio Nikon Verres Optique. Deux ans après son développement, cet espace fait peau neuve en se digitalisant.

Le digital au service du sensoriel

Alors que les verres optiques représentent 60% des ventes en valeur d’un magasin, ils ne sont que très rarement mis en valeur. Fort de ce constat, en 2016, Nikon Verres Optiques créée un Studio dédié à la marque et à ses produits. Grâce à lui, le consommateur vit une expérience unique en magasin et est sensibilisé au choix du verre. Pour cela, le Studio marie le sensoriel et la démonstration virtuelle, pour offrir une meilleure compréhension des besoins visuels et des solutions qui existent. Le consommateur utilise le démonstrateur et découvre les avantages de chaque verre. Des boutons permettent également d’enclencher une petite vidéo explicative du bénéfice produit sur l’écran du Studio.

Les bénéfices des verres optiques mis en avant

Pour bien choisir la géométrie du verre, les démonstrateurs physiques permettent au consommateur de jouer avec le verre, de comprendre sa technologie et de se l’approprier. Au programme, le verre multiasphérique SeeMax AP, qui offre une vision nette et précise, le Myopsee, plus fin et plus léger qu’un verre standard, ou le progressif Presio Master qui évite les déformations. Un démonstrateur épaisseur et matériaux illustre la diminution de l’épaisseur du verre grâce à la montée en indice. Des outils physiques et digitaux comparent les verres avec et sans traitement (antireflets, anti-UV, anti lumière bleue nocive…).

Le verre au centre de l’équipement

Le Studio Nikon Verres Optiques remet le verre et sa technologie au cœur de la vente. La valorisation du produit offre une opportunité pour monter en gamme. Les résultats sont convaincants. Les opticiens partenaires équipés du Studio affichent + 10% de ventes de verres progressifs hauts de gamme et 9% de ventes d’antireflet haut de gamme.

En juin, le Studio Nikon a été récompensé d’un Popai de bronze dans la catégorie Mobilier commercial, digitalisation du point de vente.

 

Les lunettes Riley Stone en exclusivité chez les opticiens du Groupe All

Groupe All, la centrale d’achats des opticiens indépendants collabore avec la marque très tendance Riley Stone. Elle propose ainsi la collection à ses adhérents opticiens, en exclusivité.

La collection Riley Stone, élaboré entre Paris et Los Angeles, est à la fois technique et tendance. Côté technique, elle présente des matériaux innovants tels que l’UTX et le titane, tous deux légers et très résistants.

Une gamme vintage

Côté tendance, les formes sont très actuelles (rectangulaires, pantos, rondes ou papillon) entre vintage et rétro chic. La gamme compte 20 modèles dont 16 en UTX et 4 en titane. Chacun se décline en trois coloris. Les teintes sont classiques avec du noir, de l’écaille, du rouge, du beige, du cristal ou du gris. Certains modèles arborent des jeux de dégradés ou des combinés. Les 2000 opticiens du Groupe All proposent la collection à partir de 149 euros la monture.