La campagne Nikon débute ce soir sur TF1

La marque Nikon est connue du grand public pour ses appareils photo. L’activité des verres optiques, qui existe depuis 1946, ne bénéficie pas de cette même notoriété. Pour y remédier, Nikon lance une campagne grand public d’envergure.

Un défi

Sensibiliser les Français à leur santé visuelle (notamment à travers le Vision Tour) et accompagner ses partenaires opticiens avec de la différenciation; telles sont les enjeux pour Nikon en ce début d’année. Ainsi, Olivier Chupin, président BBGR – Nikon Verres Optiques France, explique: « Dès 2020, l’offre 100% santé va faire évoluer les comportements des consommateurs. Beaucoup se dirigeront vers l’offre du panier A, sans reste à charge, mais avec le risque d’une dégradation de la qualité et de leur confort de vision. L’opticien aura alors un rôle crucial à jouer et devra expliquer la différence entre le panier A et le B (marché libre). Pour promouvoir la santé visuelle et la qualité de vision, il pourra compter sur Nikon qui lui fournira des verres de qualité ainsi que les outils nécessaires à la démonstration de cette différence. »

La campagne

Nikon lance ce soir sa nouvelle communication. Après le journal de 20h de TF1, le spot mettra en avant la marque. Le message simple capitalise sur les valeurs fortes de Nikon: la fiabilité, la rigueur, le sérieux, l’expertise, la beauté, l’émotion… Cette première en télévision sera suivie par d’autres et sera diffusée 2500 fois en tout. Ainsi, de février à mi-juin, Nikon apparaitra dans des programmations de choix après le journal de 20H de TF1, pendant Sept à Huit mais aussi sur les émissions phares de la TNT telles que le Quotidien, les chaines d’informations en continu (BFM et LCI) et les chaînes thématiques (sports, séries, documentaires). Le spot TV sera également diffusé en replays et en vidéos online sur les sites de MyTF1, France Télévision et Le Figaro.

Nikon sera aussi dans la presse et affichage locaux. Les opticiens ne sont, bien sûr pas oubliés avec deux visuels déclinés sur différents outils de communication et un spot radio disponible pour diffusion sur les radios locales.

 

 

 

Les suites de la procédure CDO contre Carte Blanche Partenaires

Le 19 décembre, la Cour d’appel de Paris a rendu sa décision dans la procédure qui opposait la Centrale des Opticiens au réseau de soins Carte Blanche. Le jugement de première instance a été confirmé et l’offre Prysme est donc considérée comme conforme aux règles en vigueur.

La Cour a également jugé que l’information délivrée par la CDO auprès de ses adhérents, relayant les interrogations sur la légalité de l’offre Prysme (qui contraint l’opticien partenaire du réseau à l’achat de 36 montures par an auprès de Carte Blanche), ne pouvait être considérée comme fautive, annulant la condamnation pour diffamation prononcée en 1ère instance.

La réaction de Carte Blanche

Carte Blanche Partenaires, par la voix de son directeur général Jean-François Tripodi, se félicite de la décision de la Cour : « Nous avions justement lancé cette offre zéro Reste à Charge en 2015 pour apporter une solution de qualité aux populations à faibles revenus (étudiants, retraités..) qui renonçaient aux soins optiques pour raisons financières. Nous étions alors précurseurs en ce domaine, et la récente réforme du 100% Santé démontre l’intérêt de notre offre Carte Blanche-Prysme et, plus que jamais, nous conforte dans notre engagement ».

La CDO souhaite alerter les pouvoirs publics

La CDO estime, elle, qu’une offre de type Prysme sera inutile après l’entrée en vigueur de la réforme 100% Santé. Par ailleurs, la centrale s’inquiète du renouvellement de l’ensemble des réseaux de soins qui devrait avoir lieu en fin d’année 2019. Pour s’adapter à l’entrée en vigueur de cette réforme, les réseaux vont, en effet, devoir organiser des appels d’offres pour sélectionner leurs partenaires industriels et opticiens. Cela concernera l’encadrement des garanties optiques de plus de cinquante millions d’assurés et de leurs ayants-droit.
La CDO souhaite alerter les Pouvoirs Publics sur les risques d’entente, tant verticale qu’horizontale, que présente une telle concentration d’appels d’offres, et les enjeux associés, pour les acteurs de l’assurance santé et ceux de l’optique. Les uns devant réduire leurs dépenses optiques pour financer les garanties renforcées par le « 100% Santé » en dentaire et en audioprothèse, les autres souhaitant accéder au Tiers Payant et défendre leur part de marché sur un marché dit « libre » (hors 100% Santé) mais sous influence des réseaux de soins.
 

Tour Auto Optic 2000, découvrez le parcours 2019

La 28ème édition du Tour Auto Optic 2000 se déroulera du 29 avril au 4 mai 2019.

Le 29 avril, les 240 concurrents exposeront leurs véhicules au Grand Palais à Paris. Ils s’élanceront, dès le lendemain sur les routes de France. Ils disputeront des épreuves chronométrées (compétition ou régularité) sur 4 circuits (Dijon-Prenois, Magny-Cours, Charade, Le Mans) et 10 épreuves spéciales sur routes fermées. Dans chacune des villes étapes Optic 2ooo installera un Village Prévention autour du thème « une bonne vue au volant » animé par des opticiens de l’enseigne. Des tests de vue seront proposés et les plus jeunes pourront participer à des quizz, rouler dans des bolides pour enfants sur un parcours fermé.

Le parcours :

29 avril : Paris, Grand Palais
30 avril : Paris-Vaux-Le-Vicomte-Dijon
1er mai : Dijon-Lyon
2 mai : Lyon-Vichy
3 mai : Vichy-Tours
4 mai : Tours-Deauville

Levi Strauss, Missoni, Havaianas et Tommy Hilfiger sont chez Safilo

A l’occasion du changement d’année, Safilo a renouvelé deux de ses accords de licence avec Tommy Hilfiger et Havaianas. Le lunetier italien a aussi signé de nouveaux accords avec Levi Strauss & Co et Missoni.

Safilo, partenaire de Tommy Hilfiger depuis 2010, conserve la conception exclusive, la fabrication et la distribution des collections optiques et solaires de la marque jusqu’au 31 décembre 2025.

Havaianas

Le groupe a aussi renouvelé son accord, jusqu’à la fin du mois de décembre 2024, avec la société brésilienne Alpargatas, pour la licence des lunettes Havaianas.

En parallèle, un accord mondial de licence avec la marque italienne Missoni a été conclu. Ce contrat de cinq ans est renouvelable dans les mêmes conditions jusqu’en 2029. Les nouvelles collections de lunettes Missoni et M Missoni arriveront sur le marché en janvier 2020 et seront précédées d’une campagne de communication digitale.

 

 

Enfin, Safilo et Levi Strauss & Co se sont entendus sur un accord de licence global pluriannuel qui entrera en vigueur en janvier 2020 et se poursuivra jusqu’en novembre 2024. Il pourra être renouvelé pour cinq ans supplémentaires, jusqu’en 2029. Les collections arriveront sur le marché pour la saison printemps/été 2020.

Moins de stress visuel avec Presio Master 2 de Nikon

Nikon présente, en ce début d’année, sa dernière innovation, le Presio Master 2. Ce verre lutte contre le stress visuel provoqué par l’utilisation d’outils digitaux.

Le système visuel traite les images de la même façon qu’un appareil photo. Il permet ainsi un rendu fidèle à la réalité. Cependant, il doit, avec certains verres progressifs, fournir un effort important pour compenser les déformations induites, surtout en vision de près sur supports numériques. En effet, ce type d’outil digital implique une distance de vision plus proche qu’une vision de près classique et un abaissement du regard plus accentué, il s’agit donc d’une forme de « Nouvelle vision de près ». Et tous les porteurs ne sont pas égaux face au stress visuel.

Des porteurs bien différents

Les verres progressifs disposent de prismes d’allègement qui doivent, en réalité, être gérés différemment entre un hypermétrope et un myope. L’hypermétrope regarde naturellement dans la « Nouvelle vision de près ». Le prisme d’allègement limite donc le stress visuel et la posture est naturelle.  A l’inverse, le myope a tendance à regarder au-dessus de la « Nouvelle vision de près » ce qui augmente son stress visuel. Par ailleurs, les porteurs anisométropes doivent composer avec des effets prismatiques différents pour chaque œil, ce qui provoque une perception différente des images.

La solution Nikon

Pour pallier ces problèmes, Presio Master 2 de Nikon bénéficie de la technologie Total Prism Control. Grâce à celle-ci, les prismes d’allègement sont adaptés à l’amétropie du porteur et les différences d’effets prismatiques entre les deux yeux, réduites. Ainsi, la fusion des images est facilitée et l’abaissement du regard devient naturel, rendant ainsi la vision plus confortable et l’adaptation rapide, y compris lors d’un usage prolongé des appareils numériques.

Essilor complète sa gamme Eyezen, pour les non presbytes connectés

Essilor poursuit son travail de refonte en profondeur du segment des verres unifocaux avec l’innovation Eyezen Start. Cette dernière complète la gamme Eyezen qui répond aux besoins des porteurs connectés.

Essilor est parti d’un constat simple : les verres sphériques ont peu évolué en 100 ans alors que les modes de vie ont profondément changé. Pour coller aux nouveaux besoins des non prebytes, la gamme Eyezen s’étoffe donc d’un nouveau design, l’Eyezen Start, destiné aussi bien aux enfants qu’aux adultes.

Eyezen Start, le verre adapté à la vie d’aujourd’hui

Le verre unifocal standard est optimisé uniquement au centre optique et en vision de loin. Or, les modes de vie connectés impliquent des distances de vision réduites et variables et des postures différentes (abaissement du regard).  Avec un verre standard, le système visuel doit donc faire des efforts pour gérer les défauts de puissance et d’astigmatisme et ceci peut provoquer un inconfort. Essilor introduit donc un nouveau paramètre dans le calcul du verre : la distance de l’objet combinée à la direction de regard.
Eyezen Start s’appuie sur les technologies déjà présentes dans la gamme Eyezen: maîtrise du front d’ondes, matériau Eyeprotect System et traitement Crizal Prevencia. Il dispose également d’une nouveauté: Eyezen Dualoptim. Cette innovation permet de calculer le design du verre en tenant compte des nouvelles distances de vision nécessaires dans l’environnement actuel. La puissance est adaptée de près comme de loin.

La gamme Eyezen

Eyezen Boost soulage l’effort visuel à distance rapprochée et protége les yeux du porteur. Il filtre la lumière bleu-violet nocive et intègre une aide supplémentaire (technologie Eyezen Focus), située dans le bas du verre, qui varie en fonction de l’âge du porteur et du besoin identifié (4 valeurs: 0.4D, 0.6D, 0.85D ou 1.1D). Ce produit est destiné aux porteurs, âgés de 18 à 50 ans, très connectés ou exprimant des plaintes de fatigue visuelle. L’Eyezen Start est adapté pour les adultes non presbytes et les enfants. Les tests au porté affichent un taux de satisfaction de 88% dès 2 semaines de port.
 » Notre ambition est forte : faire de la marque Eyezen, la référence en matière de verres unifocaux, tel que nous l’avons fait avec la marque Varilux pour les verres progressifs. » confie Marie-Aude Lemaire, directrice marketing et communication d’Essilor France.

17ème Journée mondiale du braille

Le 4 janvier, la Journée mondiale du braille célèbre la naissance de son inventeur, Louis Braille. Cette écriture vieille de 200 ans continue d’être utilisée au quotidien par les personnes aveugles et malvoyantes dans 147 pays du monde.

Une belle histoire

Louis Braille est privé de la vue à l’âge de trois ans suite à un accident. Intégré comme boursier à l’Institution Royale des jeunes aveugles (fondée à Paris en 1786 par Valentin Haüy), il y poursuit ses études et développe son propre système qu’il présente en 1827 à l’âge de 18 ans. Ce code alphabétique est construit à partir de 2 rangées de 3 points et permet 64 combinaisons comprenant l’alphabet, les accents, la ponctuation, les caractères musicaux… Alors qu’il n’a cessé d’évoluer, le système mis au point par Louis Braille, adapté à de nombreuses langues, représente le premier moyen d’alphabétisation pour les aveugles.

Une association engagée

La promotion du braille constitue l’un des principaux enjeux de l’association Valentin Haüy à travers son apprentissage, la traduction de texte et l’impression de documents, la participation au développement du braille numérique, et sa médiathèque qui propose plus de 20 000 livres en braille. Romans, livres policiers, biographies, livres de cuisine, documentaires historiques, etc. sont ainsi mis à la disposition des publics concernés. Toutes ces références sont disponibles sur sa plateforme en ligne ÉOLE (www.eole.avh.asso.fr/). Par ailleurs, l’imprimerie de l’association Valentin Haüy propose historiquement un service de transcription en braille de partitions de musique. Le catalogue de l’association compte aujourd’hui plus de 3 500 œuvres de tous les styles et pour tous les musiciens. Afin de contribuer à l’ouverture de nouveaux horizons musicaux, la revue en braille « La pause musicale » propose une sélection d’articles parus dans Classica, Rock&Folk et Jazz Magazine.

Une transition numérique

Alors que grâce aux progrès de la médecine, la cécité de naissance diminue, des cécités dites tardives touchent des seniors qui peuvent souffrir de problèmes de vue plus ou moins graves. (glaucome, DMLA, etc.). Cet accroissement du nombre de déficients visuels va de pair avec l’essor de nouvelles technologies de l’information et de la communication susceptibles de répondre aux besoins des différents publics. Pour Manuel Pereira, responsable accessibilité numérique de l’association « le braille se trouve à un tournant de son histoire. Il doit impérativement réussir sa transition numérique pour accompagner efficacement l’inclusion des personnes en situation de handicap visuel. » Or, moins de 10 % des sites Internet en France sont actuellement accessibles aux personnes en situation de handicap, qu’il soit visuel, auditif ou moteur. Rendre des informations, des outils et des contenus accessibles via le web est donc une nécessité.

Le 28 janvier 2019, l’association Valentin Haüy fêtera l’anniversaire de sa création et marquera le lancement d’une série d’événements mettant en lumière ses 130 ans d’initiatives.

Alain Afflelou sur les pistes de Megève, Courchevel et Morillon Grand Massif

Pour la deuxième année consécutive, Alain Afflelou a développé des modèles solaires pour les monitrices et moniteurs des Ecoles de Ski Français (ESF) et pour les équipes des offices de tourisme des stations de Megève, Courchevel et Morillon Grand Massif.

Les deux modèles de type « glacier », en édition spéciale, sont marqués avec les logos de ces stations et de l’ESF sur l’extérieur des branches. 922 moniteurs de l’ESF de Courchevel, 380 de l’ESF de Megève et pour la première fois, 110 de l’ESF Morillon Grand Massif sont équipés. Ces montures griffées ESF ne sont pas disponibles en magasin. Mais l’enseigne propose, en point de vente, une version avec la signature Afflelou, en édition limitée. Disponibles en bleu, rouge et noire, elles sont livrées dans une pochette « doudoune ».

Les caractéristiques techniques

La monture en TR90 (Swiss material) permet de résister aux torsions et aux chocs. Elle offre une protection maximale avec les coques (en cuir blanc) latérales et frontales amovibles. Les verres polycarbonate de catégorie 3 sont polarisés. L’anti-reflet face arrière permet d’éliminer les reflets sur le verre. Le miroir face avant apporte au modèle à la fois une protection supplémentaire et un look branché.

Les Janus récompensent plusieurs acteurs de la filière optique

Le label Janus, décerné par l’Institut du design, a, cette année, distingué différents intervenants du secteur de l’optique. Les domaines du commerce (Leclerc Optique, Optical Factory), de la santé (Essilor, Ki et La) et de l’industrie (Vuillet Vega) ont notamment fait briller notre filière.

Chaque année, l’Institut Français du Design récompense les entreprises et les collectivités qui s’inscrivent durablement dans une démarche de progrès au service de « la Personne, l’Industrie et la Cité ». Le jury a décerné, cette année, 76 labels dans les domaines de l’industrie, du commerce, de la santé, de l’espace de vie, de la cité, de la prospective, et également de la marque, du sensoriel, des composants et matériaux, du service, de la mode et du bien-être.

Vuillet Vega. Janus de l’industrie, Design intégré

Le lunetier jurassien a été récompensé pour sa monture Sign 450 avec branches en inox sans vis, sans soudure. Le jury a salué une monture avec une articulation originale et résistante tout en restant sobre. Il a été sensible à l’approche pragmatique de ce produit Made in France, à son esthétique et à sa légèreté.

Essilor. Janus de la santé, Design Intégré

La nouvelle technologie Eye Protect System, intégrée au matériau du verre, filtre sélectivement la lumière bleue. Les jurés ont souligné la pertinence de cette innovation sans compromis esthétique (sans teinte ou reflet résiduel). Ils ont également été sensibles à la démarche de prévention d’Essilor.

Ki et La. Janus de la santé, Design intégré

La lunette CraZyg-zag allie mode, praticité et protection. Les jurés ont félicité la jeune entrepreneuse pour la prise en compte du respect de l’enfant, de son mode de vie, mais également de son bien-être dans la conception intelligente de cette monture. Ils ont particulièrement apprécié la charnière incassable, l’ergonomie adaptée au visage de l’enfant et le large choix de formes et de couleurs.

Leclerc Optique. Janus du commerce. Dix sur Dix

Le jury a apprécié le concept de boutique qui développe « une relation de conseils avec le client, au travers d’un parcours simple et aéré ».

Optical Factory. Janus du commerce. Kazis Selas d’architecture

Le label a été attribué au nouveau point de vente créé au sein du centre commercial Carré Sénart. Les jurés ont apprécié la fraîcheur et la modernité du concept pensé par une équipe-binôme : professionnel de l’optique et architecte.