Silmo Paris vit au rythme de ses 50 ans

Le Silmo approche. Le Salon, vitrine de la filière optique, accueille 923 exposants, 164 nouveaux exposants et 1360 marques, sur 78 000 m2. L’an dernier ce salon a reçu 33 771 visiteurs, dont 77% d’internationaux. Le Silmo, Le Salon International de la Lunetterie et du Matériel pour Opticien, débute le 6 octobre à Villepinte, au nord de Paris. Mais ce salon ne s’improvise pas. Une équipe travaille à l’organisation de cet événement depuis la fin du précédent.

« Nous analysons et nous tirons des bilans de ce qui a fonctionné ou pas. Nous mettons en place la nouvelle stratégie et dès janvier nous commençons la commercialisation avec les nouvelles plaquettes. Nous mettons en place toutes les animations. Nous envoyons des mailings. Nous allons à la rencontre des futurs exposants et visiteurs grâce aux apéros du Silmo. L’idée c’est de parler de tout sauf du salon. Ce sont des rencontres amicales et conviviales », confie Isabelle Beuzen, la responsable de la communication du Silmo.

« Le Silmo, c’est une vitrine incroyable » déclare Eric Lenoir, Président du Silmo

Du matériel de fabrication pour l’optique jusqu’aux produits finis en passant par la distribution, les visiteurs trouvent tout au Silmo. Ce salon professionnel présente tous les produits qui peuvent être vendus chez l’opticien ou qui lui servent à exercer son métier. Les visiteurs peuvent aussi faire un tour côté licence ou découvrir l’univers des designers. Les verres ont aussi leur espace. Un secteur est dédié au point de vente, à son aménagement : l’ameublement, la décoration ou la gestion.

 

« Le salon suit l’évolution de son économie tout en ayant une longueur d’avance pour apporter des idées novatrices. »

 

 « Ce qu’on peut dire aujourd’hui, explique Eric Lenoir, Président du Silmo, compte tenu de l’audience internationale du Silmo : on a accueilli l’an dernier 57% de visiteurs internationaux et compte tenu de la présence des opticiens français, on peut dire que le Silmo est un salon d’achat. Je ne saurais pas dire quel volume d’affaires est traité, mais par exemple pour une petite ou une moyenne entreprise, un Silmo peut représenter 20 à 30% d’un chiffre d’affaires annuel ce qui n’est pas négligeable. C’est aussi très positif de voir des gens assis qui prennent des commandes et qui signent des contrats. »

Au-delà de l’aspect économique et du business, c’est aussi un lieu où des sociétés se rencontrent, échangent, et découvrent.

« Le salon a aussi un rôle de formateur, car se former est une donnée très importante dans le métier de l’opticien ; Il doit être à l’affut des dernières transformations de son métier, de l’évolution des différents process », poursuit Eric Lenoir.

Depuis 50 ans le salon a connu beaucoup d’aléas dans son développement.

« Je constate qu’on suit l’état du marché. Fin des années 90 et début des années 2000, le marché de l’optique était en pleine expansion. Les visiteurs se bousculaient à la porte. En 2008, l’ensemble des marchés connaît un arrêt brutal. Les deux années suivantes sont plutôt difficiles : baisse des visiteurs, baisse de l’activité. En 2011/2012, la croissance repart. Aujourd’hui, nous sommes dans une phase stable. Le Silmo Paris est en pleine maturité. Du côté des exposants et de l’offre, on remarque une légère croissance et beaucoup plus de visiteurs, rappelle Eric Lenoir. Mais les effets de la crise ont des répercussions sur les comportements des professionnels. Les visiteurs raccourcissent leurs temps de présence sur le salon. Ils optimisent leur visite.

Même si en 10 ans, le nombre de points de vente a augmenté : on est passé de 8000 magasins à 14 000, tous les opticiens ne viennent pas au Silmo.

« En période de crise, avec toutes ces attaques faites à l’encontre des opticiens, le salon doit aussi être un moment où ils vont pouvoir faire une pause, se redonner de l’énergie pour continuer », explique Eric Lenoir.

Le Silmo tente d’apporter, aux différents professionnels, quelques solutions pour se sortir de cette crise, cette stagnation. C’est l’endroit où ils peuvent glaner le maximum d’information et de conseils.

« Comment devenir plus spécialisé ? Quel est mon avenir en tant qu’opticien ? Sur quel produit devrais-je me réorienter éventuellement pour me démarquer des concurrents ? Comment puis-je devenir un meilleur professionnel de santé ? »

 

Les dernières tendances Seaport

Etre une femme mode et épanouie en solaire Paul & Joe

Saupoudrée de cette petite pointe d’espièglerie, la marque Paul & Joe réinvente la féminité. Cette solaire Tahiti32 rehausse l’éclat. Sa forme classique est agrémentée d’une ligne courbe métal qui allonge le sourcil et donne toute sa profondeur au regard.
Déclinée dans des écailles tigrées, mouchetées ou à l’effet feuillage pour un maximum d’allure elle sera très vite l’accessoire incontournable de la femme mode et moderne.

 Little Paul&Joe : De petites princesses modernes avec les montures Eva2

Le début de branche de la lunette Eva2 dévoile une barrette métal colorée et laquée suivie d’une incrustation des lettres
PAUL & JOE en métal doré, argenté ou rosé pour encore plus de style. Une touche colorée au niveau du sourcil donne de l’intensité aux regards pétillants des fillettes de 6 à 12 ans. Pour compléter ce bel ensemble un petit oiseau habille l’embout de spatule.

Des teintes acidulées et nude chez Carven

Fine et légère, cette forme à l’allure pilote adoucie grâce à ses verres arrondis fait partie des solaires phares de la collection 2018.
Un insert nylon vient s’incruster entre le verre et la structure métal en jouant de transparence pour sublimer le regard.
Du décontracté chic au glamour le modèle CC4015S est l’accessoire qui devrait rehausser tous les looks.
Pour encore plus d’allure les verres sont miroités.

Esthétique et moderne : les Kosby

Chez Kosby Eyewear la force de la marque est le produit lui-même. Sa forme rectangulaire offre esthétisme et modernisme aux hommes à la pointe de la mode. Un tenon finement travaillé signe ce modèle DALLAS. 
L’esperluette en bout de spatule apporte la signature finale à ce look tendance.

HENKO pour se sentir encore plus belle

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Henko, la nouvelle marque de lunettes polarisantes, nous dévoile un nouveau modèle très mode. Sa forme papillon, tendance du moment, et ses verres miroirs dorés devraient produire de l’effet ! En bout de branche, on note la signature Henko : le logo en métal sous une résine transparente.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/3″][vc_single_image image= »1185″ img_size= »full » alignment= »center » style= »vc_box_rounded »][/vc_column][vc_column width= »1/3″][vc_single_image image= »1184″ img_size= »full » alignment= »center » style= »vc_box_rounded »][/vc_column][vc_column width= »1/3″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][/vc_column][/vc_row]

La nouvelle plateforme de formation digitale de Luxottica

[vc_row][vc_column][vc_column_text]C’est un projet pionnier dédié au monde de l’optique. Son nom : Myluxacademy. C’est une plate-forme numérique dédiée à la formation en ligne. Elle fournit aux opticiens des mises à jour de contenu de produits. Les professionnels ont accès à un catalogue de cours en ligne avec des modules pratiques sur les marques et les collections. Certains modules expliquent, par exemple, les techniques de vente ou  la création de lunettes.

Pour y accéder :

à partir de My.Luxottica.com, cliquez sur la case MyLuxAcademy. 

 

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image= »1177″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row]

Cinquante ans de design pour les 50 ans du Silmo

Le salon Silmo organise, le samedi 7 octobre, une table ronde pour raconter le design, à la lumière de 50 années de réalité. Passé, présent et futur seront scrutés à la loupe.

L’histoire du design sera racontée des années soixante à aujourd’hui, afin « de retrouver les valeurs d’énergie positive et de tirer les leçons des expériences constructives ». L’actualité du design sera à l’honneur tout comme l’avenir, avec des conférenciers italiens dont les opticiens Marzia Toni et Salvo Marchi, les designers Doriano Mattellone, Emanuele Pugnale, Piero Massaro et les fabricants, Nicola Del Din, Marco Lanero , Stefano Scauzillo.

La table ronde sera animée par Luisa Redaelli et Alessandro Spiezia. Elle sera en italien avec une traduction simultanée en français et en anglais

L’entrée est libre mais nécessite une préinscription en ligne sur le site.

1967 – 2017 – 2067  Cinquante ans de design passé, présent et futur.

Samedi 7 octobre 2017 à 14h30  

SILMO PARIS – Centre de réunions Hall 6 salle 612

La Titan Wood collection de Woodone

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Le bois, élément essentiel de la nature, longtemps utilisé comme support des écritures, symbolise la connaissance. Cet élément est considéré comme une sorte de matrice. Woodone s’approprie cette matière, pour créer des montures. La marque utilise du bois du Tyrol du Sud. La fabrication de ces lunettes haut de gamme mêlent le bois de Dolomites, un lieu empreint de magie et le titane.[/vc_column_text][vc_gallery interval= »3″ images= »1165,1164,1163,1162″ img_size= »full » onclick= » » css= ».vc_custom_1506071347986{padding-top: 15px !important;} »][vc_custom_heading text= »Woodone revisite le bois »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]Pour la nouvelle saison, Woodone revisite et rend encore plus spéciale la Metal Wood Collection, composée de 8 modèles disponibles dans la version de soleil et de vue, proposant légèreté et confort sans renoncer aux formes tendance. Les montures de cette ligne pèsent seulement 14,5 grammes et sont équipées de charnières flex qui assurent un ajustement parfait et une adaptabilité à tous les types de visage.

 

Le modèle Kian, fabriqué en bois d’érable et peint dans les couleurs du vin, est la synthèse du mariage de deux matériaux de valeur comme le bois et le titane. Étonnamment léger et confortable, il éclaire le visage de la couleur chaude et lumineuse du raisin du Haut-Adige.

 

Le modèle Ellie, réalisé en Frêne foncé présente, d’une monture à l’autre, des différences dues aux veines qui varient énormément selon les cernes annuels. Avec son double pont en or, ce modèle adapté à toutes les occasions crée une combinaison parfaite entre rustique et élégant, donnant un style inimitable et raffiné. Également disponible dans différentes essences de bois.

 

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]