Le Snof salue le plan santé

C’est par la voix de son président, le docteur Thierry Bour, que le syndicat national des ophtalmologistes de France s’est exprimé sur le plan santé, présenté en septembre par le Gouvernement.

« La plupart des mesures annoncées dans le cadre du Plan Santé vont dans le bon sens. Tout d’abord, la création d’un métier d’assistant médical se révèle tout à fait pertinente. Nous sommes, en effet, convaincus qu’une collaboration étroite entre médecins et autres professionnels de santé est l’avenir de l’organisation de toutes les spécialités médicales. D’autre part, la suppression du numerus clausus est une bonne chose à condition qu’elle permette de former des médecins là où il y a des besoins », explique Thierry Bour.

Des mesures pertinentes

Le Snof estime que la création d’un métier d’assistant médical est une mesure pertinente, car elle va permettre de recentrer le médecin sur son cœur de métier : le diagnostic médical et la thérapeutique. Il souligne, par ailleurs, que les ophtalmologistes pratiquent déjà la délégation de tâches depuis plus de quinze ans. Aujourd’hui, 60% des ophtalmologistes ont recours au travail aidé et le nombre de patients vus grâce à cette organisation a augmenté de 26% selon la CNAM.
Le Snof se félicite également de la suppression du numerus clausus, qui devrait permettre de former plus de praticiens dans les spécialités en pénurie, comme l’ophtalmologie. Selon le syndicat, cette spécialité a besoin de 240 postes par an pour faire face à la situation. En 2018, elle n’en a obtenu que 155. L’ophtalmologie est la spécialité la plus demandée par les étudiants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *